Comité de soldats contre les engagements intérieurs de l'armée

Manifeste




En 2004, environ 283 000 jours de service ont été accomplis par l'armée suisse pour des engagements intérieurs. En 2005, cela faisait déja 323 777 jours. Ainsi, en moyenne, 1200 soldats étaient engagés par semaine. A l'avenir, l'armée emploiera 40 a 45% de toutes les troupes a l'intérieur. Dans la plupart des cas, l'armée suisse devrait intervenir pour la protection des ambassades et consulats ou pour des grands événements comme le World Economic Forum.

Nous, membres de l'armée suisse, nous opposons résolument aux engagements intérieurs de l'armée.

Nous ne sommes pas formés pour résoudre des missions difficiles devant des ambassades. Nous n'avons pas non plus été formés pour des engagements face a des manifestations. C'est pourquoi de telles interventions sont dangereuses tant pour nous que pour les personnes face auxquelles nous devons nous interposer. C'est pourquoi nous nous élevons catégoriquement contre tout nouvel engagement a l'intérieur.

L'article 58 alinéa 2 de la Constitution fédérale suisse dit:"L'armée contribue a prévenir la guerre et a maintenir la paix; elle assure la défense du pays et de sa population. Elle apporte son soutien aux autorités civiles lorsqu'elles doivent faire face a une grave menace pesant sur la sécurité intérieure ou a d'autres situations d'exception. La loi peut prévoir d'autres taches." Pourtant jusqu'a présent la loi n'a prévu aucune autre tache. Et cependant des membres de l'armée sont engagés chaque année a Davos pour le World Economic Forum et meme chaque jour devant des ambassades et consulats. On ne peut bien sur pas arguer non plus d'une situation d'exception. Par conséquent les engagements intérieurs violent la Constitution helvétique.

Nous protestons contre la militarisation croissante en matiere de sécurité intérieure. Le mélange entre taches de police et taches militaires est inadmissible et dangereux pour notre démocratie. Notre Etat de droit se base sur une claire séparation des pouvoirs. La police a pour tache d'assurer la sécurité a l'intérieur de la Suisse. L'armée est compétente pour la défense du territoire. Cette séparation des pouvoirs doit absolument subsister.

Pour ces raisons, nous ne sommes plus prets d'accomplir des cours de répétition pour des engagements intérieurs ou a etre engagés d'une autre maniere a l'intérieur. Nous exhortons les politicien-ne-s de Suisse de mettre fin aux engagements intérieurs de l'armée.





Soutenez le comité de soldats

Vous pouvez adhérer au comité de soldats ou déclarer votre solidarité ici.





Traductions

Nous sommes en train de chercher une personne qui nous aide à traduire les pages internet du comité de soldats. Si vous vous y intéressez, veuillez contacter info@soldatenkomitee.ch, s'il vous plaît.



retour